Accueil News de la recherche Perception de l'alimentation à travers le monde
Perception de l'alimentation à travers le monde PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 12 Septembre 2012 13:09

À l’heure où la mondialisation semble entraîner une certaine uniformisation des modes de vie,  la conception de l'alimentation demeure très différente selon les pays. Plaisir essentiel en France et en Allemagne, elle s’impose avant tout comme une nécessité aux États-Unis et en Russie.

 

 

En France, Allemagne, Espagne et Russie, bien manger est également associé à la recherche de diversité pour 6 consommateurs sur 10, ce qui est moins le cas en Grande-Bretagne (42 %) et surtout aux USA (28 %) et en Chine (33 %).

L’étude met en lumière un étonnant paradoxe des comportements. En effet, 80% des interviewés (dans 7 pays) jugent leurs habitudes alimentaires bénéfiques à leur santé, tout en estimant à 60% manger plus que nécessaire. Cette perception ambivalente d’une alimentation bonne pour la santé et du trop manger se renforce chez les individus en situation d’obésité : 77 % d’entre eux sont conscients de manger plus que nécessaire… et pourtant 66 % affirment avoir une alimentation bénéfique à leur santé. Un paradoxe renforcé par quelques constats supplémentaires : dans l’ensemble des pays où a été menée l’étude, plus de 75 % des individus affirment “devoir surveiller ou faire attention à leur poids” (près de 90 % en Russie et en Chine).

Mieux encore : 64 % des consommateurs et 35 % des individus en sous-poids (à l’indice de masse corporelle inférieur à 18,5) déclarent “avoir fait des efforts au cours de l’année passée pour conserver ou perdre du poids”.

Source : TNS Sofres, Regards croisés sur les conceptions de l'alimentation, Septembre 2012