Mal au ventre après avoir mangé (diarrhée, ballonnements…) que faire ?

Les maux de ventre après avoir mangé peuvent avoir de nombreuses causes. Un léger mal de ventre occasionnel est normal et fréquent.

Cependant, lorsque des symptômes tels que la diarrhée, des ballonnements, des douleurs abdominales surviennent fréquemment après les repas il est nécessaire de déterminer les causes sous-jacentes du problème.

Certains aliments comme les produits laitiers et le gluten peuvent être à l’origine de ces symptômes. Si vous ressentez toujours les mêmes problèmes après avoir effectué un changement de vos habitudes alimentaires, il est judicieux de consulter votre médecin.

Voici les les symptômes, les causes potentielles et comment remédier au mal de ventre après le repas.

1 Les symptômes

Les maux de ventre peuvent engendrer différents symptômes selon les personnes et les causes du problème. Voici une liste non exhaustive des principaux symptômes :

  • la diarrhée
  • des crampes abdominales
  • des vomissements
  • des gaz
  • des ballonnements
  • des sensations de brûlure
  • des reflux gastro-oesophagien

Si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes, voici les causes possibles les plus fréquentes. 

2 Les causes

Avoir trop mangé

Manger trop de nourriture par rapport aux besoins de votre organisme et dépasser la satiété provoque un étirement de l’estomac. C’est une cause très simple, pourtant d’après les praticiens il s’agit d’un problème très fréquent.

Si vous ressentez des crampes d’estomac et des gaz, cela peut-être le signe que vous avez trop mangé. Si vous pensez que vous mangez des quantités normales de nourriture, les causes suivantes peuvent être à l’origine de vos symptômes.

Intolérance alimentaire

Vous pouvez être intolérant à certains aliments. Cela signifie que votre système digestif est irrité et que votre organisme a du mal à le digérer correctement.

L’intolérance alimentaire est la difficulté de votre tube digestif à assimiler l’aliment. L’allergie alimentaire provoque une réaction anormale du système immunitaire. De nombreux aliments peuvent engendrer une intolérance ou une allergie alimentaire.

Le soja, le lait, le poisson, les crustacés, les noix, les arachides, les oeufs et le gluten peuvent déclencher de nombreux symptômes. 

Tenez un journal alimentaire pour tenter de déterminer les aliments qui peuvent causer le problème et supprimez-les de votre alimentation pendant une certaine période. 

Intolérance au lactose

Le lactose est un type de sucre naturellement présent dans le lait de vache et d’autres mammifères.

L’intolérance au lactose provoque différents symptômes tels que des douleurs à l’estomac, des ballonnements, des gaz et de la diarrhée, qui sont causés par une mauvaise digestion du lactose.

Chez l’homme, une enzyme connue sous le nom de « lactase » permet la dégradation du lactose pour vous aider à le digérer.

Cependant, la majorité des adultes ne produisent plus suffisamment de lactase pour bien digérer le lactose du lait, ce qui entraîne de nombreux troubles digestifs lorsque ces personnes consomment des produits laitiers.

L’intolérance au lactose peut provoquer de la diarrhée en augmentant le volume d’eau dans le côlon.

Maladie cœliaque

Le gluten est une protéine présente dans les aliments qui contiennent du blé, de l’orge ou du seigle. On peut en trouver également dans l’avoine sous forme de « traces ».

La maladie cœliaque est causée par une réaction anormale du système immunitaire au gluten qui va endommager les parois intestinales. L’organisme aura du mal à absorber les nutriments de l’alimentation et peut engendrer des carences.

Des ballonnements, une diarrhée persistante, des vomissements, des douleurs abdominales sont des symptômes fréquents de la maladie cœliaque. 

La seule façon de traiter la maladie cœliaque est de supprimer définitivement le gluten de votre alimentation. Essayez de ne plus consommer de gluten pendant 15 jours et vérifiez si les symptômes persistent.

Syndrome de l’intestin irritable (SCI)

L’alimentation, le stress, un mauvais sommeil et des changements au niveau des bactéries intestinales peuvent tous déclencher des symptômes.

Le syndrome de l’intestin irritable ou syndrome du côlon irritable se caractérise par un inconfort et regroupe différents symptômes intestinaux. Cette pathologie comprend des symptômes tels que des crampes ou des douleurs abdominales, des gaz, des ballonnements, de la constipation et de la diarrhée.

Les symptômes du syndrome de l’intestin irritable ne sont pas toujours présents. Ils peuvent disparaître pendant quelque temps puis revenir. Cependant, il est possible de ressentir des symptômes continus.

Maladie inflammatoire de l’intestin

Les maladies inflammatoires de l’intestin représentent un groupe de troubles intestinaux qui provoquent une inflammation chronique de la paroi digestive.

Les maladies inflammatoires de l’intestin les plus courantes sont la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Les causes de ces maladies sont encore méconnues. 

Les symptômes varient en fonction de l’emplacement de l’inflammation dans le tube digestif, les plus fréquents sont :

  • la diarrhée : les parties endommagées de l’intestin ont du mal à absorber l’eau
  • des douleurs abdominales et des ballonnements
  • la présence de sang dans les selles
  • des problèmes de peau
  • de l’arthrite

Un examen médical est nécessaire pour diagnostiquer ces maladies.

Candidose intestinale

La candidose est une infection fongique causée par la prolifération d’un champignon de la famille des levures, le candida albicans. Ce dernier est naturellement présent dans votre organisme et il ne présente aucun danger pour votre organisme en faible quantité. 

Normalement, il est contrôlé par les « bonnes bactéries » et ne cause aucun problème de santé. Mais lorsqu’il prolifère de manière incontrôlable notamment après la prise d’antibiotiques il peut engendrer divers symptômes.

Cette prolifération se déclenche souvent lorsque le système immunitaire est affaibli, une candidose peut provoquer des symptômes tels que :

  • fatigue chronique
  • infections urinaires
  • troubles digestifs ( diarrhée, constipation, nausées, crampes, ballonnements)
  • problèmes de peau
  • douleurs articulaires

Les probiotiques sont efficaces pour lutter contre le candida albicans. Ils contiennent des souches de bactéries saines qui produisent de l’acide lactique pour éradiquer la prolifération de ce champignon.

3 Aliments qui peuvent déclencher la diarrhée

Si vous avez une diarrhée chronique après les repas et vous pensez que votre alimentation est la cause, commencez à faire attention à vos habitudes alimentaires. La façon la plus simple est de tenir un journal alimentaire pour déterminer les potentiels aliments qui déclenchent ces symptômes.

Voici les aliments qui sont les plus susceptibles de déclencher la diarrhée :

  • Les substituts de sucre : aspartame, sorbitol…
  • le café : il peut stimuler l’intestin à se contracter plus rapidement
  • Les produits laitiers : lait, yaourt, fromage…
  • Produits céréaliers : les céréales contenant du gluten (blé, orge, seigle)
  • Aliments riches en FODMAP : Ce sont des glucides de petite taille, mal absorbés par l’intestin grêle et donc très peu digestes. 
  • l’alcool : l’alcool accélère la digestion et diminue la capacité de votre organisme à absorber l’eau.

4 Comment prévenir les maux de ventre

Si vous avez vérifié auprès de votre médecin que vos symptômes ne sont pas graves, mais inconfortables. Voici comment trouver un soulagement :

Supprimer les aliments suspects : certains aliments peuvent déclencher des symptômes tels que de la diarrhée, des ballonnements, des douleurs abdominales ou de la constipation. Notez ce que vous mangez et votre ressenti après chaque repas. Les aliments contenant du gluten, du lactose sont généralement en causes.

Mangez des aliments bruts : mangez des aliments entiers et bruts afin de permettre à votre organisme de se couperdes additifs alimentaires, de l’excès de sucre et des aliments transformés. Si vous constatez des améliorations sur vos symptômes, il y a de grandes chances que vous ne supportez pas certains aliments. De plus, les aliments bruts contiennent plus de vitamines et de minéraux pour protéger votre santé et renforcer votre système immunitaire.

Réduisez le stress : le stress chronique augmente la production de cortisol, qui dégrade la muqueuse intestinale. Les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable seraient d’un naturel plus stressé. Apprenez à gérer votre stress pour apaiser votre mental et votre santé digestive.

Régime pauvre en FODMAP : Les FODMAP comprennent le fructose, le lactose, les fructanes, les galactanes et les polyols. Ce sont de petits glucides que de nombreuses personnes ne peuvent pas digérer. Essayez de réduire leur consommation. 

Consommer des probiotiques : en fonction de votre pathologie, les probiotiques peuvent être très efficaces pour soulager les symptômes. Ce sont des micro-organismes vivants (bactéries amicales) qui sont considérés comme bénéfiques à votre organisme, ils aident à rétablir un équilibre sain de bactéries dans votre système digestif. Les probiotiques aident à la digestion, car ils stimulent certaines enzymes digestives.

À retenir

Des maux de ventre après avoir mangé peuvent avoir de nombreuses raisons. Un mal de ventre occasionnel est fréquent et n’est absolument pas grave.

Les maux de ventre peuvent engendrer différents symptômes selon les personnes et les causes du problème tels que de la diarrhée, des crampes abdominales, des vomissements, des gaz ou des ballonnements.

Plusieurs problèmes peuvent être à l’origine des symptômes comme une indigestion, une intolérance au lactose ou au gluten, le syndrome de l’intestin irritable (SCI) ou une maladie inflammatoire de l’intestin.

Tenez un journal alimentaire et notez tous les aliments que vous consommez. Ajoutez également les symptômes ressentis chaque jour pour déterminer les aliments qui posent problème à votre système digestif.

Si après plusieurs semaines vos symptômes persistent, vous devriez consulter votre médecin pour établir un diagnostic.

Partager :